Champagne Henri Giraud : petits pinots noirs d'aÿ

Le Pinot Noir est l’un des piliers de notre Maison de Champagne. 

Le Champagne doit tout au Pinot Noir, sa palette aromatique qui a tant fasciné au XIXème siècle et sa couleur profonde qui en fit le vin blond des grands poètes. Ce n’est pas un hasard si ce pressurage et cette vinification en blanc du Pinot Noir sur la craie poreuse du campanien ont marqué, à tout jamais, l’histoire du vin et des hommes. 

Le Pinot Noir illustre à lui seul l’incomparable finesse des vins du nord, qu’il soit vinifié en rouge de Bourgogne ou en blanc de Champagne. L’équation « climat frais + calcaire tendre » en donne l’expression la plus aboutie et en fait l’un des cépages les plus rares. Cette dualité entre puissance et fragilité est devenue le marqueur qualitatif que tout grand vin recherché : ça pinote ! 

Venant de Bourgogne, il est à l’origine de la naissance qualitative des vins de Champagne au XVIIème siècle, quand les vignerons apprirent à en faire un grand vin blanc. Nous avons été marqués par la «petite glaciation» (1650-1850), épisode si froid en Champagne que nous ne savions plus faire de bon vin blanc de raisin blanc, ni de bon vin rouge de raisin noir. C’est ainsi qu’a émergé le génie des vignerons champenois qui, dépassant cet accident climatique, ont révolutionné pressurage et vinification en apprenant à faire un grand « vin blanc de raisin noir ».